Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Pachacamac : voyage au cœur du Pérou ancien

Panache!

-

14/12/2020

Pachacamac : voyage au cœur du Pérou ancien


Etudiant en histoire et archéologie à la Sorbonne, j’ai eu la chance exceptionnelle de participer à un mois de fouilles au Pérou sur le site archéologique de Pachacamac, aux côtés de l’équipe du ministère de la Culture.

Pachacamac, site archéologique le plus important de la côte du Pacifique, est situé en bord de mer à trente kilomètres au sud de Lima. Cette gigantesque ville s’étend sur plus de 460 hectares avec un impressionnant centre cérémoniel qui se compose de trois murailles, vingt-cinq pyramides et de nombreux temples de briques crues, dont le fameux Temple du Soleil : Hergé ne s’y était pas trompé, dont l’imagination fut inspirée d’authentiques paysages andins !

Pachacamac, « le dieu créateur ou celui qui donne âme au monde » était incarné dans une idole de bois sculpté. Son oracle était consulté par les chefs de clans incas et leurs prédécesseurs, provenant de toute l’Amérique du sud. Ces nombreux pèlerins se rendaient ainsi en procession jusqu’au sanctuaire par « le chemin des Incas » (Qhapaq Ñan), gigantesque réseau de routes de plus de 23 000 kilomètres de long, construites pendant une période de 2000 ans et culminant parfois à plus de 5000 mètres d’altitude.

Avec les ouvriers originaires du village voisin qui enfants, jouaient dans les ruines aujourd’hui protégées des pilleurs par une armée de vigiles, l’équipe de chercheurs s’applique à restaurer et conserver cette cité de briques crues. Lors d’une excavation dans le secteur cérémoniel, à ma grande surprise se dessine sous mon pinceau, un extraordinaire vase complet qui me sourit : le potier inca a façonné sur le col rouge un visage que le temps n’a en rien altéré de sa sympathique expression. Il est associé à une momie baptisée Panchita, découverte deux jours plus tôt. Les sédiments jaunis renferment ici l’histoire d’un personnage qui désirait être enterré « ad santos » au plus près du Temple du Soleil et de la maison du dieu Pachacamac.

Un après-midi, entre deux coups de truelle, je suis convié par les fouilleurs à une cérémonie insolite, en petit comité. Isolés face à un monticule, l’atmosphère est au recueillement : j’assiste à mon premier Pogo. Nous nous partageons des feuilles de coca que chacun mastique le regard perdu vers un tesson de céramique dont la couleur grisâtre se confond avec celle du sol… Puis nous buvons à la même coupe chacun notre tour, la Chincha jora, bière de maïs traditionnelle, avant de tirer une bouffée d’une unique cigarette que nous nous passons. Le reste de la boisson versée sur le sol aride est aussitôt bue par la « terre mère », et la fin du tabac lui est également laissée, « car la Pachamama aime aussi fumer » me précise avec beaucoup de sérieux l’archéologue !

Quelques semaines auparavant, alors que je me trouvais en Bolivie, j’avais déjà été très frappé par la survivance de ces pratiques ancestrales : en visitant le temple de l’île du Soleil, sur le lac Titicaca, j’avais découvert dans une niche des restes de feuilles de coca, de pétales de fleurs et de caramels que les Indiens avaient brûlés en guise d’offrande à la Pachamama, divinité mère, source de toute fertilité. Car, ces rituels consistent simplement à rendre à la terre ce qu’elle produit. Voilà le voyage véritable, l’incroyable découverte : dans un pays profondément catholique où la foi jeune se mêle parfois à une culture blessée par une sanglante conquête, les Indiens perpétuent les traditions ancestrales de leurs anciennes civilisations, âme même de la culture andine, dont nous mettons à jour les vestiges.

Le 25 juin 2014, le site de Pachacamac accueillait le président péruvien accompagné de six délégations de pays d’Amérique du Sud à l’occasion de son inscription par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité.

Henri BECQUET DE MÉGILLE (Promotion 2011)


49 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Panache!

Claire de Langlade - Mécénat d'entreprise

photo de profil d'un membre

Claire HACQUARD

15 janvier

Panache!

Joseph Malègue, sa vie, son oeuvre

photo de profil d'un membre

Claire HACQUARD

16 décembre

Panache!

Fraternité en Irak

photo de profil d'un membre

Claire HACQUARD

14 décembre